Jacques Sun analyse le rapport de la France aux communautés asiatiques

En France, il y a une communauté asiatique assez puissante mais qui est très discrète et qui réussit. C’est le contraire du communautarisme représenté par le pire. Jacques Sun, représentant de la communauté asiatique en France via le CRAAF, nous éclaire sur le fonctionnement des communautés asiatiques de France.

Une immigration venant de l’Asie du sud est

Parmi les communautés asiatiques de France, il y a essentiellement des Vietnamiens et souvent des Sino-Vietnamiens. Les vietnamiens qui sont en France représentaient avant tout la diaspora commerçante vietnamienne. La République française leur a permis de venir en France quand le Vietnam a basculé dans le socialisme, parce qu’ils en avaient les moyens et les réseaux.

Le communautarisme asiatique

Jacques Sun souligne la cohérence du sujet lorsque l’on parle du communautarisme asiatique. On peut parler ici d’un communautarisme de séparation. En réalité, il ne pause pas de problème aux Français. Ce n’est pas un communautarisme victimaire où l’on reprocherait à la France et aux Français la colonisation de l’Indochine.

Aussi, de manière générale, les asiatiques vivant en France réussissent professionnellement et participent économiquement. En ce qui concerne les questions de sécurité, ils ne posent pas de problèmes de délinquance. Donc il y a peu de racisme anti-vietnamien ou anti-asiatique en France.

Les asiatiques sont dans un communautarisme de séparation. C’est-à-dire qu’ils ne prétendent pas être assimilés, mais ne posant pas de problèmes, ils ne subissent pas de pression pour l’être. « La République leur demande l’intégration, ce qui n’est pas la même chose que l’assimilation » rappelle Jacques Sun.

La communauté chinoise

Comme les autres communautés asiatiques en France, la communauté chinoise ne pose pas de problèmes particuliers. C’est une communauté qui prospère et qui contribue au développement économique de la France.

Le CRAAF

Le Conseil représentatif des associations asiatiques de France n’exige pas la repentance ou la réparation pour les asiatiques de France. De manière générale, les vietnamiens sont très à l’aise avec les français car quelque part, ils ont gagné eux-même leur décolonisation.

« Il n’y a pas de racisme anti-asiatique en France » explique Jacques Sun. Et pourtant, il y a eu colonisation en Indochine. Ça s’est soldé par une défaite militaire française à Diên Biên Phu. Aujourd’hui, par le déroulement de l’histoire, il n’y a aucune animosité entre Français et communauté asiatique, dont les Vietnamiens.

Laisser un commentaire