Jacques Sun explique comment créer une entreprise en France en 8 étapes

La création d’entreprise est un grand pas en avant. Pour ceux qui veulent créer une entreprise en France, Jacques Sun a compilé une liste utile des 8 étapes que vous devrez suivre pour vous mettre sur la carte des affaires françaises.

Étape 1 : Plan d’affaires

Vous devez toujours commencer par créer un business plan. Cela vous permet de clarifier votre mission et la vision de votre entreprise, et signifie que vous pouvez montrer aux investisseurs – et plus important encore au responsable des comptes bancaires des entreprises françaises – comment votre entreprise sera gérée.

Jacques Sun rappelle que vous devrez considérer qui seront votre marché et vos clients, combien d’argent vous ou vos partenaires allez investir, quelle expérience commerciale vous avez et combien d’argent vous êtes susceptible de gagner et de dépenser au cours des prochaines années.

Étape 2 : Règlements administratifs et structure

Ensuite, vous devrez choisir le type de structure de société pour votre entreprise. Les structures les plus courantes en France sont :

  • SARL – qui est comme une société à responsabilité limitée ou LLC.
  • SAS – qui est une Société par Actions Simplifiée pour une joint-venture entre une société française et un partenaire étranger.
  • Succursale – si vous souhaitez étendre votre activité existante avec une succursale en France.

Vous devez alors enregistrer votre statut, soit auprès d’un agent de création de société agréé, soit auprès d’un avocat. Cela implique d’être précis sur votre entreprise – quels produits vous vendrez ou quels services vous voulez fournir et ce que votre entreprise espère devenir dans l’avenir.

Étape 3 : Compte bancaire d’entreprise

Ensuite, vous aurez besoin d’un compte bancaire professionnel. Donc, une fois que vous avez organisé une rencontre avec un directeur de banque (les présentations de comptes bancaires peuvent être organisées par les agents de création d’entreprise), vous devez être prêt à examiner votre plan d’affaires et à répondre à toutes les questions concernant votre entreprise.

Étape 4 : Déposer le capital

Pour ouvrir un compte bancaire professionnel en France, vous devez déposer au moins 4000 € de capital social sur le compte. (La loi stipule qu’il n’y a qu’un minimum de 1 €, mais aucune banque ne vous ouvrira réellement un compte avec un montant aussi faible).

Votre capital social sera débloqué dès que le banquier aura reçu le Kbis – le certificat de votre nouvelle société, ce qui prend normalement environ 2 semaines. Si vous ne parvenez pas à constituer votre société, votre capital vous sera immédiatement restitué.

Étape 5 : Publicité légale

Ensuite, vous devez publier une annonce dans un journal autorisé tel que Le Parisien ou Les Echos ou une publication commerciale.

Étape 6 : Constitution en société

« C’est là que votre demande recevra tous les timbres officiels des services de l’Etat français tels que le fisc, le Centre des Formalités des Entreprises ou les Chambres des Métiers et le Greffe du Tribunal de Commerce qui s’occupe de toutes les constitutions auprès du Tribunal de Commerce. » dit Jacques Sun gérant de l’entreprise maximo.

Etape 7 : Enregistrement

Lorsque vous recevez l’extrait Kbis (certificat de constitution), vous recevez un numéro enregistré qui est le numéro d’identification de votre société et qui doit être inscrit sur tous les documents officiels et les factures.

A l’arrivée du Kbis, votre directeur de banque peut activer votre compte bancaire professionnel et votre capital social sera débloqué. Vous recevrez également une lettre de bienvenue de l’administration fiscale avec un numéro de TVA et les coordonnées de l’agent fiscal.

Etape 8 : Comptable

Nommer un comptable professionnel français appelé « expert comptable ». Il s’agit d’un professionnel réglementé qui est légalement obligé de vous tenir au courant de toutes les lois fiscales et qui est tenu légalement responsable de la bonne tenue de vos comptes. Il peut également vous aider pour les déclarations de TVA et les salaires.

Laisser un commentaire